Biographie

L'art solidaire

Bienvenue sur le site de B.AX (Béatrix Vincent), artiste peintre.

 

 

B.AX - L'art solidaire from Cercle Rouge on Vimeo.

"There is a crack in everything, that's how the light gets in" (Leonard Cohen).

Peintre autodidacte, je suis née et réside actuellementà Montpellier après avoir vécu quelques années à l'étranger (Allemagne et Cameroun). Je signe mes tableaux B.AX. Ce qui m’importe, c’est la condition féminine. C’est pourquoi je mets les femmes à l'honneur, avec la volonté de leur rendre hommage et de promouvoir l’égalité sociale. Dans mes tableaux, les femmes sont séduisantes sans être réifiées, expressives, fortes et fragiles à la fois et toujours porteuses d'émotions.

A l’adolescence, j’ai fréquenté un atelier d’artiste à Béziers (Cathy Clauzel) pendant plusieurs années. Elle m’a initiée à la technique du pastel, aux croquis à la craie comté, à la mine de plomb, aux sanguines...quelquefois d’après modèles vivants. Je me suis ensuite consacrée à mes études (hypokhâgne, licence de lettres littérature et culture allemande), puis suis devenue professeur des écoles puis conseillère pédagogique, délaissant la peinture pour de fausses raisons de personne pressée.

Il a fallu une rupture, en l’occurrence la maladie, vécue comme une sorte de passage qui permet de se connaître réellement, pour que je me rende compte du caractère essentiel de la création artistique dans mavie. J’en retire une certaine urgence à vivre. Bachelard évoquait la rupture dans le domaine des sciences comme nécessaire car c’est en rejetant certaines connaissances antérieures que se révèle la connaissance nouvelle. Dans cette perspective, l’obstacle doit être franchi afin qu'une «vraie science » apparaisse.

Vincent beatrix N&B

Influences:

Je m'inspire du "street art" (notamment le "stencil art" et le "writing"), de la linogravure (FélixValloton), de la BD (aplats de couleurs cernés de noir), ... Au-delà de l’interrogation perpétuelle sur la place et la condition de la femme dans la société, c’est l’intersectionnalité qui est un moteur de ma démarche artistique : je crois, en effet, que les questions d’identités et d’inégalités sociales ne sont pas cloisonnées et s’imbriquent (catégories de sexe/genre, classe, race,ethnicité, âge, handicap et orientation sexuelle.) Ainsi il y a multiplicité des systèmes de discrimination à partir de ces catégories et interaction entre elles.

Fresque murale Bagneux 2 Fresque murale Bagneux 1 Img 3519 Dsc02207 modifierfinal Dsc02228 modifier modifierfinal

A la BD, j’emprunte certes le côté graphique et l’association de l’écrit et du dessin mais aussi le principe du crossover avec des clins d’œil-hommage à d’autres peintres ou personnages célèbres, tels des passerelles (notamment à Hokusaï et Vermeer dans « la jeune fille à la vague », au douanier Rousseau avec la série des « douanières rousses », à Miss. Tic avec «Misspic », à Indiana Jones avec la série « Indiana Jane »), à Klimt avec la série sur le manque de contact.

 La jeune fille a la vague Douaniere rousse 1 Miss pic Indiana jane1 Ne me klimt pas

Bien que mon œuvre soit figurative, elle dépasse le genre du portrait. La figure dela femme sert de support à une idée, unesensation, plutôt que de réel sujet. C’est par cette dimension allégorique que mes œuvres représentent non pas une femme mais toutes les femmes. J’imagine des visages représentatifs d’une diversité ethnique avec des chevelures surréalistes et la présence de l’écrit, envisagé dans sa triple dimension de signifiant, signifié et signe graphique.

Medusa butterfly 2 Black dot Diktat Big brother Neurones miroirs

J’ai un goût prononcé pour les couleurs saturées, les aplats et colorés. Dans mes peintures, j’aime particulièrement jouer avec les pleins et les vides, le clair et l'obscur, la mat et le brillant. Ainsi, c'est lecerveau qui complète ce qui, par la confusion voulue des ombres et du fond, n'est pas offertà l'œil. De cette façon, je souhaite aussi faire de celui qui rencontre ses œuvres, un co-créateur, libre de ses choix, de son imaginaire, libre de projeter sur l’œuvre ses propres émotions. Romain Rolland disait : « On ne lit jamais un livre, on se lit à travers les livres pour se découvrir. » Ainsi, on laisse entendresans le dire, on laisse le spectateur imaginer,s’interroger, tenter d’apporter lui-même la réponse.

Dans une culture de vénération du plein, je trouve intéressant de n’utiliser qu’une gamme réduite de teintes, de jouer aussi avec le vide, avec ce qui n'est pas dit, ce qui n'est pas montré mais seulement suggéré et du contraste qui naît de leur juxtaposition. On tend l’oreille face à un murmure, on a envie d’en savoir plus alors que l’envie est de se boucher les oreilles quand quelqu’un hurle.

Je ne peins que des femmes (peut-être parce que c'est un cancer du sein qui m'a amenée là et que le sein est un symbole de la mère et de la femme). J'aime célébrer leur beauté, leur sensualité mais aussi leur courage (certaines de mes toiles rendent hommage aux grandes figures féminines qui ont marqué l'histoire comme Angela Davis, Rosa Parks, Simone de Beauvoir, etc), leurs corps et leurs âmes en somme.J’aime mettre de la diversité où il y en a trop peu (des femmes, d’origines ethniques variées).

Poupee ashanti Ebony reduite Black panther Afro dite Toile solidaire b ax

Mon art se veut engagé (contre les inégalités qu’elles soient liées au sexe/genre, classe, race, ethnicité, âge, handicap et orientation sexuelle) et solidaire: il me permet de soutenir deux associations de lutte contre le cancer (étincelle-LR et la ligue contre le cancer) pour lesquelles je ressens une immense gratitude et à qui je fais don de 50% de mes ventes. J’ai également participé à diverses actions de soutien (pour toilessolidaires, lesamisdesartistes en faveur du NMWA, le refuge, fierté Montpellier-Pride, aimargazelles, Clapiers contre le cancer,...). C’est ainsi que je trouve du sens à ce que je fais, un équilibre, un épanouissement : mon ikigaï.

Prix: me consulter (vincent.beatrix@gmail.com)

11928861 1127859227241377 520618476 o

Bibart 1Fresque murale Bagneux 2Fresque murale Bagneux 1Fb img 1582368861139

 

 

 

 

 

 

https://www.facebook.com/ART.STATI0N/videos/2022301228011766/?t=14 

[ART STATION 2018]

C'est avec plaisir que nous vous annonçons la prochaine édition de Art Station , Station de Tramway du Corum.

27 affiches publicitaires seront remplacées pendant la semaine du 30 mai au 6 juin 2018.

13 Artistes ont accepté l'invitation :

Ella & PitrDzia & SonsSophie Griotto IllustrationsNeroneSWED-Smoke Wall Every DayMadameNOON dessinsLaurent PeybernesBéatrix VincentcssJPGJérémy Gabin et Mara

Pour financer une partie de l'opération : une campagne de financement participatif est en cours sur kisskissbankbank : https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/art-station-2018

Grâce au consentement exclusif des artistes nous vous mettons à disposition 22 reproductions Fine Art des affiches 2018 en 50 x 70 cm.

On vous remercie d'avance pour votre soutien
Une présentation détaillée de chaque artiste à venir.

Le collectif Art Station.

L’image contient peut-être : 1 personne, texte